Témoignage d’une femme médecin qui a déplaqué, Côtes d ‘Armor, le désert avance.

J’ai été installée seule dans un désert médical depuis juillet 1978 jusqu’a mon départ en retraite le 31 mars 2017.

J’ai pris en charge une population variée ( étant assez éloignée des hôpitaux ,cliniques , et spécialistes) comprenant des personnes âgées dépendantes aux lourds problèmes de santé et des salariés d’usines d’agroalimentaires sujets aux TMS vecteurs d’arrêt  de travail.

J’ai subi un contrôle de la CPAM en novembre 2015 pour délit statistique.

Cette intervention m’a beaucoup contrariée ,démotivée et mes problèmes de santé récurrents ont eu raison de mon départ malgré mon engagement auprès de mes patients et l’absence de successeur .

Cordialement

Laisser un commentaire

Fermer le menu